La révolution ne se consomme pas !

Publié le

Revolution-pas-produit-consommation2007.jpg

Face à la commercialisation des emblèmes révolutionnaires et de l'image du Che, plusieurs voix se sont manifestées.

Certains courants de la gauche radicale exploitent la popularisation de Ernesto Guevara dans le but de recruter les jeunes en révolte. D'autres, dénonceront le marketing utilisant le visage du dirigeant révolutionnaire pour vendre des produits de consommation. C'est le cas des Jeunes libertaires. Cette organisation anarchiste - active à Toulouse - propose toujours aujourd'hui l'autocollant ci-dessus.

(M.AZ)


Publié dans Marketing

Commenter cet article